....IL semble bien qu’il y ait un ministère de fait des femmes dans l’Evangile, ordonné à la personne de Jésus, et que Jésus n’a pas repoussé....
( La Grâce d’être femme p 142)

....En suivant l’Evangile nous percevons comment ce service des femmes s’est accompli parallèlement à la révélation du mystère du Christ . Car à chaque étape de la révélation de cet unique mystère, nous trouvons une femme disponible à Dieu...
( La Grâce d’être femme p 144)

........Si donc les femmes ne sont pas absentes de la "mise au monde" de l’Eglise, cela doit avoir une signification profonde, mais laquelle...?
Je me pose à présent la question qui me paraît centrale : comme les apôtres avec Pierre, les femmes avec Marie ne participeraient-elles pas aussi de manière spécifique au service du mystère de l’Eglise ?....
( La Grâce d’être femme p 170)

........Les saintes femmes de l’Evangile ont reçu et exercé une sorte de ministère "vertical", directement ordonné à la personne de Jésus, d’ordre prophétique et charismatique...
( La Grâce d’être femme p 171)

...Sans les femmes, Pierre et Jean auraient-ils couru au tombeau vide ?...
( La Grâce d’être femme p 173)